Comprendre la frigidité



Être frigide est, dans le langage courant, jugé comme la pire des insultes qu’on puisse faire à une femme. Pourtant, il s’agit d’un trouble qui ne doit pas être traité à la légère. Il empoisonne la vie de celle qui en est victime. En termes simples, être frigide c’est ne pas ressentir de plaisir durant l’acte sexuel. En réalité, c’est un peu plus compliqué.

Qu’est-ce que la véritable frigidité ?

Les médecins évitent d’employer ce terme, déjà, la société en a fait une insulte. Mais en plus, il ne définit pas exactement le trouble. La femme ne ressent rien pendant le rapport sexuel. C’est ce qu’on appelle un trouble du désir sexuel hypoactif. Ou bien la femme n’arrive pas à avoir d’orgasme. C’est l’anorgasmie. Il faut savoir que la personne atteinte de ce trouble a des envies. Elle peut se sentir très excitée, avoir vraiment envie de faire l’amour, mais au moment de la pénétration, elle ne ressent plus rien. Quant à l’anorgasmie, la personne qui en est atteinte ressent du plaisir, mais cela n’aboutit jamais à la jouissance. Ce sont toutes ces nuances qui font que le terme « frigide » n’est qu’une insulte sans sens réel.

Comment la traiter ?

Ces troubles ne sont pas des maladies en soi. Mais ils peuvent être fortement invalidants. La confiance en soi est ébranlée, de même que le couple. Il est primordial d’en parler avec son partenaire. Cela permet de se libérer d’un surplus de pression qui bloque encore plus. Par ailleurs, le traitement le plus recommandé est une sexothérapie, et des thérapies afin de déceler la source du blocage et y remédier. Parfois, le sexologue recommande la masturbation. Cela permet à la femme de se connaître et de faire l’expérience du plaisir. Le fait de savoir qu’elle est finalement capable d’avoir du plaisir peut lui permettre de retrouver cette sensation avec un partenaire. Le partenaire doit faire preuve de beaucoup de patience avec la femme. Il faut la complimenter. Lui faire sentir qu’il n’y a pas que le sexe qui compte. Elle retrouvera confiance en elle et son esprit et son corps s’élargiront plus souvent vers la quête du plaisir sans pression.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *