Lelibertyclub.fr : Le blog des libertins Conseils,Sexo Dirty talk, comment s’y prendre ?

Dirty talk, comment s’y prendre ?



Derrière cet anglicisme se cache tout simplement l’art de dire des mots crus pendant le sexe. Le dirty talk est à différencier du trash talk, qui consiste à dire des mots vraiment sales, limites dégoûtantes ou insultantes. Le dirty talk est un moyen de pimenter la vie sexuelle d’un couple. Pour éviter tout malentendu, il existe une certaine manière de le pratiquer. Celui qui veut parler crûment n’est pas obligé d’en informer son partenaire au préalable. Comme pour toute pratique, le dirty talk présente des avantages et des inconvénients.

Dirty talk, quels sont les termes à employer ?

Dans le dirty talk, tout n’est pas permis. Les injures, premièrement, sont à utiliser avec parcimonie. Cette époque est caractérisée par un regain de féminisme. Comme ce que l’on défend n’est pas inscrit sur son front, quand on ne se connaît pas suffisamment, il est préférable d’éviter les mots qui peuvent prêter à confusion. Même si ces mots peuvent terriblement exciter une autre femme. Par contre, tout ce qui est informatif est bon. Pratiquer la discussion pendant le sexe permet de se connaître un peu mieux. Il est fortement conseillé d’utiliser cette méthode pour guider votre partenaire vers les régions que vous voulez qu’il sollicite et la manière dont vous voulez qu’il le fasse.

Comment s’y prendre ?

L’acte sexuel est un moment de tendresse. Alors il serait mal vu d’injurier votre partenaire en criant ou en vociférant. Et quand bien même elle aime être insultée, il faut que cela reste dans le cadre des ébats amoureux. La voix doit être maîtrisée. Le ton doit absolument rester caressant, le volume doit être bas, même si les paroles qui sortent de la bouche ne sont pas forcément douces. Pour éviter les mauvaises surprises, proposez un jeu de rôle. Le jeu du brigand qui détrousse une jeune innocente se prête assez bien à la pratique des mots grossiers. En plus, cela évite la gêne qui ne peut manquer de surgir après le sexe, quand l’un pense à tout ce qu’il a dit, et que l’autre n’arrive pas à assumer le plaisir qu’il a ressenti à se faire injurier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *